lundi 12 février 2018

Cinq méthodes naturelles pour s'apaiser durant ses règles


Pour la plupart des femmes, chaque mois, la période menstruelle apporte aussi son lot de désagréments : sensibilité exacerbée, insomnies, fatigue, migraines, crampes et maux de dos sont quelques-uns de ceux que l'on retrouve le plus fréquemment et chez la majorité. Cela s'explique principalement par les mouvements hormonaux que l'on observe à ce moment là, notamment la chute d'oestrogènes lors de l'arrivée des règles. Mais c'est aussi un moment où l'organisme a beaucoup à gérer "en interne" et peut donc, de ce fait, être un peu moins répondant quant au reste de notre rythme quotidien.

Il existe plusieurs remèdes naturels qui ont bien souvent prouvés leur efficacité, pour celles qui ont décidé de bannir les méthodes médicamenteuses ou aimeraient découvrir une solution alternative. Néanmoins, il ne faut surtout pas perdre de vue que chaque être, chaque période et chaque contexte étant différent(e)s, il s'agit surtout de savoir s'écouter et s'adapter, pour réagir de la manière la plus efficace possible et ainsi faire en sorte de s'apaiser au maximum.

En attendant, je vous ai concocté une petite sélection de 5 conseils à appliquer pour rendre ces quelques jours le plus agréable possible : 

1. La technique universelle de la bouillotte 

Appliquer une bouillotte chaude (attention, toujours recouverte d'un tissus pour éviter tout risque de brûlures) sur le bas ventre est un moyen connu de soulager les douleurs menstruelles relativement rapidement. En effet, la chaleur dégagée a un effet de vasodilatation sur les vaisseaux sanguins, ainsi, en augmentant leur volume, ils permettent aux muscles de se détendre et aux douleurs de diminuer. 

Bouillottes peluches mignonnes aux graines de lin trouvables chez Nature et Découvertes.

Petit conseil pratique : puisqu'il n'est pas toujours possible de dégainer sa bouillotte-peluche-petit-chat-rose au boulot ou dans la rue, vous pouvez emporter une petite chaufferette avec vous. Normalement destinées à réchauffer les mains dans les poches pendant l'hiver, généralement il suffit d'appuyer sur une petite pastille de métal à l'intérieur pour qu'une réaction de cristallisation ait lieu et que cela produise de la chaleur. Ainsi, elle peut être coincée sous l'élastique d'un collant ou la ceinture d'un jean afin de soulager un peu des crampes trop douloureuses de façon discrète.

Chaufferette peluche extrêmement chou également, trouvable un peu partout.


2. Boire beaucoup d'eau (et en profiter pour se faire des tisanes et infusions)

Déjà parce que boire beaucoup d'eau permet au corps de se revitaliser, en effet, comme sus-cité, la période menstruelle est particulièrement énergivore pour l'organisme et l'hydrater en quantité suffisante contribue à le soulager et donc, à se soulager.

Pour celles qui ont du mal à boire de l'eau "nature" ou pour y ajouter quelques vertus thérapeutiques, vous pouvez réaliser cette petite recette de tisane : 

- Une poignée de fleurs de camomille séchées 
- Quelques morceaux de gingembre frais épluché
- Une pincée ou un bâton de cannelle
(qui sera réutilisable plusieurs fois)
- Un agrume, un fruit de votre choix ou du miel, pour le goût (facultatif)

Mélangez le tout dans une grande tasse ou une carafe, versez de l'eau bien chaude (entre 80 et 95 degrés, évitez tout de même qu'elle soit bouillante pour ne pas brûler les fleurs) et laissez infuser 5 minutes (pas plus car sinon, votre infusion risquerait d'être très amère)

Ici, la camomille agira comme un relaxant musculaire et nerveux, le gingembre aura un effet antispasmodique et ciblera les contractions de l'utérus et la cannelle, de part son action anti-coagulante, fluidifiera les flux sanguins, réduisant ainsi les douleurs.

3. Massez-vous !

Le soir avant d'aller vous coucher ou dans la journée avant de partir de chez vous, vous pouvez agir directement par voie cutanée sur la zone qui vous fait mal. Cette méthode permet de vraiment cibler le plus précisément possible la douleur à apaiser. Pour cela, il vous faut : 


- De l'huile végétale : l'huile de bourrache est particulièrement recommandée dans ce cas de figure car elle a une action régulatrice et équilibrante sur le taux d'hormones. Mais à défaut, une huile douce et neutre telle que l'amande douce par exemple voire même un beurre de karité, feront tout à fait l'affaire. Le principal étant qu'ils soient bien acceptés par votre peau.





- De l'huile essentielle d'estragon, il s'agit de celle qui contient la plus importante concentration de methylchavicol dans sa composition. Celui-ci est un composé organique connu pour ses propriétés anti-spasmodiques. Cette HE sera donc idéale pour calmer les crampes utérines rapidement. (à défaut d'estragon dans vos placard, vous pouvez utiliser une HE de basilic, ce sont les deux à contenir du methylchavicol, le basilic néanmoins, en compte un pourcentage beaucoup plus faible et sera donc un peu moins efficace)



- De l'huile essentielle de sauge sclarée, contenant du sclareol, elle aidera à augmenter la production d'oestrogènes dans l'organisme. En effet, lors du début des règles, la quantité d'oestrogènes chute brutalement, celle-ci provoque également une baisse de la sérotonine, que l'on appelle hormone du bien-être, c'est en partie cette baisse qui est à l'origine de l'émotivité à fleur de peau ressentie lors de ces périodes. L'HE de sauge sclarée, en mimant l'effet de la production d'oestrogènes dans le corps, relance également celle de la sérotonine, permettant ainsi d'appréhender les choses avec un peu plus de sérénité.



- De l'huile essentielle de bergamote, qui agit sur le système nerveux par une action relaxante et réductrice de l'anxiété. Et également pour son odeur très agréable qui vient contrer un peu celle de l'estragon, notamment. (Attention à bien faire un test au préalable dans le creux de votre coude, l'HE de bergamote peut avoir une action irritante chez certaines personnes, de plus, elle est photosensible, vous ne devez donc pas exposer la partie de votre corps massé avec, directement aux rayons du soleil) 


Dans un flacon ou un petit pot mettez environ 10ml d'huile végétale, 45 gouttes (soit environ 1,5ml) d'HE de bergamote, 30 gouttes (soit un peu moins d'1ml) d'HE d'estragon et 30 gouttes d'HE de sauge sclarée. Mélangez ou secouez afin d'homogénéiser le tout, vous avez désormais une synergie apaisante, prête à l'emploi pour plusieurs utilisations !

4. Faites vos propres comprimés

Même si le massage sur les zones douloureuses est une solution efficace, on ne peut malheureusement pas toujours y avoir recours. Il faut admettre que c'est toujours un peu délicat lorsque l'on est au travail, dans les transports voire invitée chez des amis, de sortir son flacon et quitter la pièce pour aller se masser le bas du ventre avant de revenir en véhiculant une odeur de sauge et d'estragon légèrement agrumée.

Dans ce cas, vous pouvez agir un peu de la même manière mais de façon orale, pour cela : 

Faites pénétrer deux gouttes d'huile essentielle d'estragon et deux gouttes d'huile essentielle de sauge sclarée sur un comprimé neutre puis avalez-le avec un grand verre d'eau. (ne pas dépasser 2 à 3 prises par jour!)


5. Ayez recours à la lithothérapie comme soutient !

Pour peaufiner cet ensemble de petits remèdes naturels, vous pouvez aussi vous axer sur certains minéraux, pour leurs propriétés. Adapter son choix de bijoux ou de pierres chaque jour permet de coller aux problématiques quotidiennes que vous rencontrez et, même si la majorité du temps l'intuition est le meilleur guide, vous pouvez aussi vous réserver une petite sélection qui vous corresponde, à porter lors de situations précises.

Le trio que moi je conseille (et utilise!) pour aider à diminuer un peu les douleurs menstruelles et équilibrer les émotions lors des périodes de règles : cornaline, hématite et cristal de roche.

- La cornaline travaille directement avec la zone orange de notre énergie, zone où se trouve l'utérus et les organes connexes. C'est aussi une pierre qui vient appuyer et soutenir la gestion de la douleur et dont l'énergie est sage et vitalisante. Très solaire, elle réchauffe et soulage les zones de froids créées lors de ces moments.

- L'hématite agit sur les mouvements sanguins, elle régule et fluidifie l'action du sang. De plus, c'est une pierre dont l'énergie est particulièrement reliée à la terre, elle permet de garder l'esprit clair et de mieux gérer l'émotivité de par sa tendance à l'ancrage.

- Le cristal de roche, dans ce contexte, permet surtout d'harmoniser et d'intensifier l'énergie des deux précédentes.

J'insiste malgré tout sur le fait qu'il est important que vous trouviez l'association de minéraux qui vous convient et vous soulage, vous ! Voici quelques pistes pour ce petit travail de recherche : 

- Gestion du sang et des flux sanguins : jaspe rouge, hématite, tourmaline noire, spinelle rouge, quartz hématoïde, agate de feu...

- Equilibre et calme des émotions : améthyste, quartz rose, rhodocrosite, kunzite (connue également pour son action d'équilibre hormonal), cyanite, calcédoine, pierre de lune...

- Vitalité : cornaline, citrine, pierre de soleil, grenat, aventurine rouge, quartz fumé...

Aucun commentaire: