mercredi 5 avril 2017

« Purification par la résine, l'encens ou les fumigations. »


Purifier, définition : « Rendre plus pur, plus sain,
débarrasser des impuretés qui altèrent »
(source : Larousse)


Que peut-on purifier ?

Globalement, tout peut être purifié dés lors qu'il y a présence de matière et donc d'énergie. Dans notre vie de tous les jours, l'action la plus courante résultera à purifier un lieu, mais cela peut aussi être des objets, des minéraux ou le champ énergétique humain.

Quelle est la spécificité de la purification par la résine, l'encens ou la fumigation ?

Les encens et autres fumigations sont des méthodes de purification dites « indirectes » c'est à dire qu'elles vont venir agir sur le corps énergétique de l'objet, sur le champ aurique d'une personne ou encore sur l'atmosphère d'un lieu sans jamais altérer la matière. Certains minéraux par exemple, possèdent une structure particulièrement fragile et ne supporteraient pas une méthode plus directe ou « agressive » (telle que l'eau, le sel ou même le soleil).

Attention toutefois, cette méthode peut s'avérer nocive si elle est mal utilisée, il conviendra de garder une certaine mesure lors de l'utilisation d'encens et de s'assurer que les conditions réunies sont optimales : pièce suffisamment grande ou avec possibilité d'aération, personne ne souffrant pas de troubles respiratoires, animaux de compagnie non bloqués dans la pièce...

Principalement, à quoi sert la purification ?

  • Nettoyer et rééquilibrer les énergies, dans un lieu de vie notamment, lorsqu'il y a saturation du fait de trop d'énergies emmagasinées au fil du temps.
  • Désencombrer un lieu, de travail surtout, afin de laisser un terrain plus propice à la concentration, la créativité voire la méditation.
  • Pour préserver une bulle d'intimité saine, afin de se construire un cocon dépourvu des pollutions énergétiques possiblement présentes à l'extérieur et ainsi se sentir mieux.
  • Pour « remettre en fonction » un objet ou un lieu qui n'a pas été utilisé depuis longtemps et dans lequel les énergies stagnent.
  • Pour s'approprier un nouvel objet et/ou un nouveau lieu.
  • Pour décharger l'atmosphère des fréquences basses et augmenter le taux vibratoire d'un lieu ou d'une personne.

Quand et à quelle fréquence est-il bénéfique d'avoir recours à la purification ?

→ Pour un lieu :
  • Lorsque vous emménagez (et éventuellement juste avant de quitter les lieux, c'est plus sympa pour les prochains habitants ).
  • Lorsque, sans raison, vous sentez apparaître en vous des sentiments/émotions connotés négativement (fatigue, tristesse, colère, anxiété).
  • Lorsque vous commencer à vous sentir oppressé chez vous, sans pour autant avoir fait aucune modification apparente.
  • Lorsque vous vivez une période de transition personnelle (changement de travail, rupture, deuil...).
  • Lors d'une période de mal-être, de la déprime passagère à la véritable dépression, les actions de purification peuvent être accentuées, afin de ne pas laisser le négatif s'accumuler.
  • Si vous constatez des perturbations électriques ou électroniques (plusieurs appareils qui dysfonctionnent en même temps...).
  • Si l'un de vos animaux de compagnie (notamment les chats) vit un changement de comportement soudain et anormal non lié à un quelconque problème de santé (devient agressif, apathique, fixe constamment quelque chose d'invisible, sursaute fréquemment...). ( ATTENTION : les perturbations énergétiques n'expliquent pas tout, si un animal semble changer de comportement de façon inexpliquée ou semble en mauvaise santé, l'avis d'un vétérinaire est requit avant toute chose).
  • Après une séance de travail ésotérique ou toute sortie de corps (travail médiumnique, méditation poussée, divination..).
  • De temps en temps, sans raison particulière, pour entretenir l'atmosphère du lieu.

→ Pour un objet
  • Lors de l'achat/acquisition d'une pierre, afin de la nettoyer des énergies absorbées et vous l'approprier.
  • Après chaque utilisation énergétique de celle-ci (méditation, soin, après l'avoir portée sur soi simplement...).
  • Après chaque méditation ou soin (si l'objet et/ou la pierre a été utilisé(e) pendant celui-ci).
  • Si vous l'avez prêté à quelqu'un/oublié quelque part et qu'il vous semble changé ou (dé)chargé anormalement.
  • Si vous le ressentez saturé, si vous sentez son énergie très fortement ou au contraire si celle-ci vous semble très faible.
  • Suite à l'achat/acquisition si il s'agit d'un objet (surtout personnel comme un bijou, un livre, un vêtement..) acheté d'occasion ou ayant appartenu à quelqu'un.
  • Régulièrement, en nettoyage si il s'agit d'un objet utile lors de travaux ésotériques minimes.

→ Pour une personne :
  • Si vous ressentez une émotion ou une sensation qui ne semble pas vous appartenir et n'y trouvez pas d'explication (notamment stress, anxiété, apathie, colère).
  • Suite à une période charnière de changements émotionnels.
  • Après une visite auprès de personnes ou d'un lieu que vous avez senti particulièrement chargé et/ou négatif.
  • Après toute séance de travail ésotérique.

Comment utilise t-on l'encens ou la fumigation ?

La purification par l'encens ou les fumigations reste très simple dans ce sens où elle ne consiste qu'à allumer son encens (de manière sécurisée et dans un réceptacle adapté, bien-sûr) et laisser la fumée prendre possession des lieux, son caractère volatile la dispersera naturellement dans les moindres recoins.

Vous pouvez également déposer l'encensoir sur un petit plateau et déambuler dans les différentes pièces pour laisser le temps aux fumées d'imprégner chaque endroit.

Dans le cas de la purification d'un objet ou d'une pierre, si la taille de celui-ci le permet, il peut être passé directement dans la fumée au dessus de l'encensoir (attention toutefois à ne pas entrer en contact avec la résine en fusion, vous risqueriez de vous brûler ou d'endommager le-dit objet) quelques secondes ou minutes.

Lors de la purification d'une personne, installez le brûleur suffisamment proche de vous et rester dans la pièce, l'air fera le reste du travail, vous pouvez en profiter pour méditer ou vous concentrer sur les effet de l'encens afin de rendre l'action plus efficace et rapide.

Quelques exemples d'encens, de résines ou de plantes purificatrices :

→ Le benjoin et l'oliban 

La résine de benjoin est le résultat du mélange de la sève de certains arbustes de la famille des Styracacées, originaires d'extrême-orient et de résine végétale*. Selon sa provenance exacte, le principal composant de celui-ci peut être soit l'acide benzoïque, soit l'acide cinnamique.
L'oliban est quant à lui le résultat du mélange de la sève de certains arbres appartenant à la famille des Burséracées, présents notamment au Yémen, en Somalie et en Inde, et de résine végétale*. Le mot « encens » vient du latin incensum (ce qui est brûlé), ce terme qui est devenu commun pour nommer toutes les techniques de fumigation que nous obtenons en brûlant résine, cônes ou bâtonnets ne devrait désigner en réalité que les compositions d'oliban pur ou l'utilisant en majorité.

* (Le plus souvent de la gomme arabique mais le miel, le confit de fruit ou encore la mélasse peuvent être utilisés à cet effet)

L'histoire de l'oliban et du benjoin remonte à plusieurs millénaires et appartient à plusieurs cultures, en Egypte notamment, une préparation à base entre autre de benjoin, de violette, de vin et d'encens pure d'oliban, des plus longues et des plus précieuses était réalisée en hommage aux déesses. Cette réalisation était tellement précise et difficile que sa recette fut gravée sur les murs du temple d'Horus, à Edfou.

Dans la Chine antique, on utilisait plusieurs mélanges de myrrhe, de benjoin et d'oliban dans un but de parfumerie, que l'on nommait respectivement « tranquille, reclus, luxueux, esthétique, raffiné et noble » tant ils résonnaient autant pour le corps que pour l'esprit. On pourrait même citer Confucius qui disait d'un gouvernement qu'il devait « exhaler une odeur d'encens » pour être considéré comme idéal, notons d'ailleurs que Hong Kong, prononcé Xiang Giang en chinois, signifie littéralement « port de l'encens » (source : Maurice Chastrette, CNRS)

Le benjoin est utilisé en purification notamment pour nettoyer les lieux contenant de très importantes vibrations négatives ou n'ayant pas été habités depuis longtemps. Il permettrait de chasser les entités et de remettre les énergies stagnantes en mouvement. De plus, on lui confère des propriétés protectrices, ainsi, suite au nettoyage il laisse un voile de protection sur le lieu/l'objet ou la personne ayant bénéficier de sa purification. L'oliban possède globalement les mêmes vertus, mais est néanmoins bien moins puissant que le benjoin. Les deux peuvent être utilisés simultanément pour obtenir des effets encore plus efficaces.

→ Le « sang de dragon »

Le sang de dragon est une résine extraite en majorité du fruit du Rotang, mais également de différents palmiers de la même espèce que celui-ci. Les fruits sont généralement recouverts d'écailles dont suintent une sève d'un rouge profond (d'où l’appellation « sang de dragon ») qui est recueillie, nettoyée, fondue et mise en forme avant d'être commercialisée. Les provenances de ces arbres peuvent être multiples (Afrique, Asie voire Europe) mais l'origine principale reste l'Indonésie.

Cette résine est utilisée depuis l'antiquité dans de nombreux domaines. Les Romains l'utilisaient surtout comme teinture alors que les populations Arabes et Chinoises s'en servaient pour ses propriétés médicinales, notamment de cicatrisation et d'activation de la circulation sanguine.

Le sang de dragon est utilisé en purification pour combattre les énergies négatives, même puissantes. C'est notamment un des moyens les plus efficaces de se débarrasser de vibrations provenant du bas astral ou de mauvaises énergies ayant été « placées » là de manière intentionnelle.

La résine sèche peut être portée sur soi, dans un sachet de tissu, une cage ou une fiole, afin de servir de puissant protecteur envers les entités ou les personnes mal intentionnées.

Son attachement à l'élément du feu en fait un moyen de booster la vitalité et de sortir d'une période d'apathie, de grande fatigue voire de supporter la convalescence.

Attention : le sang de dragon dégage une importante fumée noire et à forte dose peut avoir un effet légèrement psychotrope, c'est pourquoi il est conseillé de ne pas l'utiliser pur mais en petite quantité dans des mélanges de résines.

→ La sauge blanche

La sauge est une plante vivace de la famille de Lamiacées, dont la provenance principale reste à ce jour la côte nord du bassin Méditerranéen.

Son nom vient du latin salvare soit guérir voire sauver. Depuis toujours, la sauge possède ce caractère sacré, thérapeutique et très mystique. Les Grecs de l'Antiquité notamment l'utilisaient comme remède quasi miracle pour soigner la plupart des infections. Pour les Romains, la récolte de la sauge se faisait avec un cérémonial spécial, avec au préalable une préparation, plusieurs offrandes et sacrifices aux dieux. Depuis le Moyen-âge, la sauge est considérée comme emplie d'une énergie féminine et maternelle sacrée, on lui confère des vertus de fertilités, de force et de sagesse. De nombreux élixirs étaient préparés avec de la sauge et souvent réservés aux femmes enceintes.

De nos jours, la sauge possède toujours de nombreux bienfaits médicinaux reconnus tels que l'amélioration des maux de gorge ou respiratoires, la réduction des bouffées de chaleurs, la facilitation de la digestion, le soulagement des douleurs menstruelles ou encore le traitement des problèmes de peaux..

En fumigation, elle se trouve en petit bouquet de feuilles séchées auxquelles on ajoute parfois d'autres plantes comme la lavande par exemple. Véritablement au cœur des traditions magiques amérindiennes, la sauge est reconnue pour ses propriétés purificatrices car elle accroche littéralement les énergies négatives. Son taux vibratoire particulièrement élevé lui permet d'entrer en contact directement avec les champs énergétiques des objets, l'essence même d'un lieu ou l'aura d'une personne et ainsi avoir un effet nettoyant et purifiant très profond. Elle véhicule sagesse, guérison et est pourvue d'une énergie féminine très apaisante.

Précision : lorsque vous décider de purifier un lieu par fumigations de sauge, veillez à ouvrir les fenêtre et aérer par la suite, la fumée de cette plante accrochant les énergies négatives, celle-ci à par la suite besoin d'être évacuée.