mercredi 8 mars 2017

Démarche de maitrise et libération de ses émotions

Chakra du coeur : carte d'identité

- Nom Sanskrit : Anahata

- Couleurs : Vert en périphérie et Rose au coeur

- Position : 4ème centre d'énergie

- Mots clés : Acceptation, Amour, Pardon, Sagesse, Emotions, Sentiments, Confiance

- Parties du corps : Peau, cœur, poitrine, bras et avants bras, mains


- Concepts liés : Amour, Compassion, Pardon, Espoir, Confiance, Guérison

- Peurs : de la solitude, de l'engagement, de la trahison, de l'abandon, manque de confiance

- Affirmation : « j'aime »


Même si chaque centre d'énergie est important,
celui du cœur est primordial pour plusieurs raisons : 


→ Il est la représentation de notre rapport aux autres et à nous même

→ Il est la place que nous nous accordons et notre capacité à la tolérance, au pardon et la compassion.

Mais également, il est le seul centre d'énergie ne possédant pas de « miroir », c'est-à-dire qu'il est l'exact milieu de tout le système énergétique vertical, c'est un pont entre nos impulsions terrestres et spirituelles. Contrairement aux 6 autres, le travail de rééquilibrage doit être direct et ne peut nullement être obtenu en travaillant sur son opposé.

C'est le centre des émotions et de l'expression de celles-ci.

La libération des émotions est importante pour ne pas s'auto-saturer. Apprendre à dire ce que l'on ressent est un exercice sain et essentiel pour l'autre ainsi que pour nous même afin : 

→  D'apprendre à prendre place au sein de la société
→ De reconnaitre notre droit à exister
→ D'avancer dans une quête de connaissance de soi.

Les émotions sont des énergies appartenant au second corps horizontal de l'être humain : le corps émotionnel. Celles-ci représentent un flux d'énergie, et comme tout flux d'énergie, nous devons apprendre à en maitriser l'équilibre pour ne pas tomber dans les extrêmes : 

Un centre d'énergie sous actif peut nous mener à : constamment exprimer ce que l'on ressent, sans filtre ni censure, et pour autant ne pas savoir écouter l'autre voire s'enfermer dans une bulle n'appartenant plus au réel, se focaliser sur sa propre avancée sans prendre en compte celle du monde autour. 

Un centre d'énergie sur-actif, au contraire, peut mener à : ne jamais exprimer ses émotions, s'isoler du monde extérieur, car l'être humain a besoin de reconnaissance, de conseils, de partage, sans cette expression, nous nous renfermons et portons un masque qui ne nous ressemble que vaguement. Cela mène à un état de solitude voire de détresse émotionnelle.

Exprimer et maitriser ses émotions passe par plusieurs stades : 
la reconnaissance de celles-ci, l'analyse puis la verbalisation.

L'écoute de soi passe par plusieurs questions à se poser : 

Qu'est ce que je ressens ?

- Quelle est cette émotion ? Depuis quand elle est présente ? 

- Que me provoque t-elle physiquement ? Cette douleur a l'estomac est-elle suscitée par la fatigue, le stress, la colère ? Et ces papillons dans le ventre, est ce de la joie ? De l'excitation ? De l'amour ?

Qu'est ce qui a provoqué cette émotion impulsive ?

- Pourquoi suis-je tout à coup nerveux, ou triste, ou euphorique ? Qu'est ce qui a changé dans mon environnement ? Est ce que la sensation, le déclencheur est interne (fatigue, stress, pensées parasites, période difficile, soif, faim...) ou externe (parole de quelqu'un, personne ou situation qui me met mal à l'aise, pièce très chauffée ou au contraire fenêtre ouverte, odeurs...)

Suis-je bienveillant ?

- Est ce que j'accepte de ressentir des émotions ? Même lorsqu'elles sont fortes ou négatives ? 

- Est ce que je me laisse ressentir ces émotions sans culpabilité, sans vouloir me forcer à "aller mieux", à "oublier" que je les ressens encore ?

- Est ce que je suis tolérant envers mes émotions autant que je le serais avec celle de mon frère, ma fille ou mes meilleurs amis ? 

- Ai-je conscience que ce que je ressens fait partie de moi ? Que c'est ce qui me rend humain ?

L'expression de ses émotions peut passer par une multitude de supports et de possibilités, l'enjeu principal étant de trouver celui ou celle qui nous convient : 

Ecrire : pour soi, pour les autres, de manière publique ou non. Passer ses ressentis par écrit permet de ne pas se laisser déstabiliser ou submerger par le flot d'informations à gérer lors d'une expression purement verbale (articuler, choisir ses mots, parler assez fort mais pas trop, le tout suffisamment rapidement car la personne en face attend généralement que l'on réponde). Il s'agit de prendre le temps, de réfléchir, barrer, réécrire afin d'arriver aux mots les plus justes, c'est un moyen d'expression mais aussi de compréhension de soi : être obligé de choisir des mots permet de s'interroger sur la nature exacte de l'émotion.

Entreprendre une pratique artistique : exprimer ses émotions par le biais de formes, de couleurs, de clichés choisis. L'expression abstraite est tout aussi utile, pour les mêmes raisons que citées ci-dessus : elle nous oblige à prendre le temps et à s'écouter sur ce qu'il sera le plus juste de transmettre, et sur la manière de le faire. Chaque choix artistique dit quelque chose de nous et de la manière dont nous nous sentions à ce moment là. Même purement esthétique, un paramètre transmet quelque chose, qu'inconsciemment, spontanément, nous avons choisi à ce moment là parmi une multitude d'autres. Il est souvent bénéfique d'en identifier la raison.

Passer par l'expression corporelle : lorsque les mots, les pensées ne viennent pas ou sont insuffisantes, nous pouvons aussi laisser parler notre corps. Chant, danse, théâtre, toutes ces disciplines traitent de la connaissance de soi et de la maitrise de soi, tantôt défouloir, tantôt cocon, elles sont utiles pour laisser parler notre âme lorsque notre cerveau ne parvient pas encore, ou pas entièrement, à le faire. Elles sont riches en connaissance de soi : en interprétant ses mouvements, ses réactions, ses aptitudes, ses baisses et hausses de motivation, de passion, de précision... Elles permettent de se canaliser afin de faire le vide et souvent, grâces à une telle pratique, nous apprenons à mieux nous comprendre et à nous exprimer, verbalement cette fois-ci, avec plus de calme et de sérénité.

La clé de la libération émotionnelle et de la maitrise de ses émotions passe par l'écoute, la bienveillance et la tolérance : ne pas (se) juger, ne pas (se) blâmer, apprendre à se connaître, à (s')accepter et ne jamais perdre de vue que sentir et ressentir des émotions, positives ou négatives, légères ou opprimantes, est la caractéristique qui nous rend humain, qu'accepter qu'elles font parties de nous est le point de départ obligatoire de toute démarche de mieux-être.

Quelques pierres qui vont dans ce sens : rhodonite, malachite, lapis lazuli, quartz rose, kunzite, tourmaline melon d'eau.

Tourmalines melon d'eau. Source photographique : Instagram, Mineraliety.