dimanche 8 novembre 2015

31 octobre, sabbat de Samhain

« Samhain » signifie « réunion » , c'est une célébration païenne où tout le monde se réunit, la plupart du temps autour d'un feu ou guidé par le feu sur les chemins menant au lieu de la rencontre, pour fêter le début de la saison de la nuit, pour rendre hommage à la vie qui est passée pendant ces dix mois de l'année et pour marquer le commencement d'une période d'introspection et d'isolement.

Selon les cultes Païens, la symbolique diffère très légèrement, mais pour la plupart et notamment dans la Wicca, nous fêtons le 31 octobre,
la fin de l'année. C'est le dernier sabbat, celui pendant lequel les au revoir au dieu sont prononcés. Celui naîtra à nouveau de la Déesse lors de Yule, le 21 décembre. Mais en attendant le Dieu soleil meurt et prépare sa résurrection.

Dans les croyances Wiccanes, les saisons sont rythmées par la "roue de l'année" , commençant à Yule et se terminant à Samhain, elle reprend toutes les étapes de la vie du Dieu soleil et de la Déesse lune. Depuis la naissance du soleil, enfanté par la lune, au 21 décembre jusqu'à sa mort le 31 octobre en passant par son apogée, son déclin, son affaiblissement, des périodes de grande complicité entre les deux astres...


La symbolique de cette célébration est donc importante d'une part, mais surtout multiple :

- Elle apporte la notion d'une parenthèse dans l'année. N'oublions pas qu'à l'époque, la plupart des personnes qui fêtaient Samhain, vivaient de leurs cultures et récoltes. C'est pour cela, en partie, que la période d'Octobre fut considéré comme une parenthèse dans l'année. Une période où l'on avait passé les grandes chaleurs de l'été sans pour autant être entré dans les grands froids de  l'hiver. Une période où il ne faisait ni vraiment jour ni vraiment nuit et où la vie semblait un peu en suspend, laissant le temps à un peu de repos, à d'autres activités et au fur et à mesure de la modernisation du mode de vie, laissant place à une période de remise en question, de bilan personnel, de temps pour soi..

- De manière cohérente, c'est donc, pour reprendre ce qui est dit ci-dessus, une période de passage entre deux périodes importantes. C'est donc un temps de ralentissement, tant au niveau de nos vies, de notre manière de vivre mais également de la part de la nature qui doucement se ferme, se met au repos pour affronter la rudesse de l'hiver.

- Enfin, les forts mouvements de lune ainsi que la place de la nuit à cette époque, de plus que la notion de fin d'année, hommage aux ancêtres, hommage aux vivants et aux morts, font de cette date et de cette époque, un véritable passage entre deux mondes. C'est le jour où le voile est le plus fin entre eux et nous, c'est l'époque de l'année où énergétiquement l'univers est le plus chargé. Bref c'est un passage où nous vivons en harmonie les uns avec les autres et c'est pourquoi nous célébrons les esprits ce soir là, car nous savons que plus qu'un autre, ils sont avec nous.

Les couleurs qui sont liées à Samhain sont notamment les couleurs chaudes. Rapport au fait qu'il fasse froid et sombre dehors, on cherche à apporter de la vie et de la chaleur en réunissant des teintes orangées, rougeoyantes, jaunes, des nuances vives qui rappellent la lumière, l'espoir... Mais, ce sont aussi des couleurs bois, vertes foncées, des tons qui évoquent la nature, la forêt, qui prêtent à la réflexion, au confort douillet d'un tapis de mousse entouré de feuilles dans un sous-bois..

Les pierres qui sont elles liées à Samhain sont -de façon non exhaustives bien-sûr- plutôt des pierres qui apportent le courage, la détermination, le dynamisme, la vitalité, des notions telles que l'ancrage ou encore l'espoir. Bref, ce sont des pierres qui nous aident à avancer, à ne pas se laisser abattre. A ne pas confondre remise en question et isolement avec enfermement et déprime également. Ce sont des pierres qui nous permettent de prendre conscience de notre potentiel, de nos capacités et qui nous aident à les exploiter.

Parmi celles-ci, citons par exemple : le grenat, la tourmaline noire, la cornaline, la pierre de soleil, le cristal de roche, la jaspe rouge, l'hématite, l’œil de tigre, l’œil de taureau, la labradorite, la larvikite, l'onyx...

Photo d'une cornaline, issue de la boutique terramater.fr où Axel vous
propose de véritables trésors minéraux.

Il existe plusieurs éléments ou rituels qui sont intimement liés à la célébration de Samhain : 

- La cérémonie des petits papiers : Dans un esprit de débuter cette période d'introspection et de changements personnels, il est coutume de préparer pour le soir de Samhain des morceaux de papiers sur lesquels sont inscrits les choses que l'on aimerait voir changer dans sa vie. Des comportements qui nous sont propres, des réactions à ceux des autres, de mauvaises habitudes... Tout ce qui devrait disparaître pour nous assurer une vie plus épanouissante et agréable à mener doit être inscrit. Ainsi, lors de la soirée du 31 octobre, après avoir allumé un petit feu dans un chaudron ou tout au récipient, vous pouvez brûler ces papiers en accompagnant l'acte par une volonté personnelle très forte de réalisation. Symboliquement, le processus de changement est en place.


- La Jack O'lantern : 

« Dans une très vieille Irlande, un personnage du nom de Jack était très avare, méchant égoïste et avec un penchant pour l'alcool à peine dissimulé. Un soir, comme tous les autres, Jack était à la taverne, lorsqu'il vit le diable apparaître devant ses yeux, lui réclamant son âme. Pensant d'abord - à raison - qu'il avait dû prendre quelques verres de trop, et se prenant au jeu, il accepta mais à condition que d'abord, le diable lui offrit son dernier verre. Celui-ci, ricanant de la crédulité de l'homme, se transforma en pièce de 6 pence. Mais il fut bien ennuyé lorsque Jack, plutôt que de se saouler à nouveau, pris la pièce et la rangea naïvement dans son porte-monnaie, porte-monnaie dont l'ouverture formait une croix, symbole qui empêcha le diable d'en sortir. Jack fini par le libérer mais contre dix ans de vie en plus. A cette échéance, il trompa à nouveau le diable en le bloquant en haut d'un arbre sur lequel il avait gravé une croix. Il le libéra, à nouveau, avec la promesse cette fois-ci qu'il pourrait vivre sa vie dans sa totalité, sans être poursuit. Jack mourut, de mort naturelle. Son comportement, sa méchanceté et son penchant pour le vice lui empêcha d'entre au paradis, et lorsqu'il se présenta en enfer, le diable lui refuse son entrée également. Il parvint seulement à repartir avec un morceau de charbon ardent, qu'il plaça alors à l'intérieur d'un navet (qui dans notre société actuelle est devenue une citrouille) pour s'en faire une lanterne. 

Depuis, ce cher Jack erre entre le paradis et la mort, réapparaissant chaque année, le 31 octobre, jour de sa mort afin de venir hanter tout ceux qui ne lui ont pas rendu hommage. »

- Les pratique de divination : Il est habituel, le soir de Samhain, de profiter de cette proximité entre le monde des morts et le notre pour poser nos questions, établir un contact ou encore passer un message. C'est donc un moment particulièrement utiliser par les pratiquant du pendule, du tarot ou encore de la OUI-JA. Le voile entre les univers se lève petit à petit et la communication est plus aisée qu'en temps normal. C'est également en partie cela qui a construit la tradition d'Halloween. Pour certains, se déguiser en figures horrifiques permet d'être plus proches des morts et de leur souhaiter la bienvenue dans notre monde. Pour d'autres, le déguisement est une manière de faire leur faire peur, afin qu'aucun esprit malfaisant ne s'approche trop près de la maison ou de la famille.

- Les danses : Samhain est avant tout une fête. Au même titre que communément en occident nous fêtons le 31 décembre, dernier jour de l'année civile, les païens fêtent le 31 octobre comme la fin de l'année. On organise d'importants repas, on porte des vêtements choisis pour l'occasion, on décore sa maison, on écoute de  la musique festive et on danse. La tradition de la danse autour du feu est inspirée notamment d'une époque où l'électricité n'existait pas et où lorsque l'on se retrouvait après la nuit tombée, on allumait de grands feux afin de parvenir à se voir, et voir où l'on mettait les pieds. Il fallait donc rester à proximité des flammes, de leur lumière et de leur chaleur. Le rituel Wiccan voudrait par exemple qu'après avoir allumé un feu en bordure de forêt, réunissant ainsi l'élément terre, feu et air, on remplisse un chaudron d'eau à proximité afin d'apporter une harmonie magique des éléments. (nous pouvons cela dit imaginer que c'était également pour éviter les incendies...)

- La lumière et le feu : Ces deux éléments se retrouvent dans chacun des rituels lié à Samhain, la lumière étant le symbole de l'espoir, de la route à suivre, de l'étincelle d'énergie qui subsiste en chacun de nous et nous guide pendant cette période sombre. Et le feu étant souvent relié à la purification, d'où la cérémonie des petits papiers, ainsi qu'à la force et le courage. Le feu représente à persévérance, même lorsque ses flammes sont éteintes, on sent encore sa chaleur.

/!\ Toute pratique nécessitant la présence de feu doit être dans un cadre sécurisé et de façon rationnelle, contrôlée et contrôlable. /!\

Petite recette aux couleurs de Samhain

- Après avoir vidé votre citrouille afin d'en faire une superbe Jack O'lantern, récupérez la chair et coupez la en petits morceaux.
- Faites la revenir dans une sauteuse ou poêle wok avec un oignon et de l'aïl.
- Ajouter environ 300ml de lait de coco et laissez mijoter 25 minutes à feu très très doux.
- Ajoutez du sel, un tout petit peu de gingembre et de muscade et laisser infuser 8/10 minutes.
- Sortez du feu et passer au blender pour réduire à l'état de potage.

* On peut également casser quelques noisettes et les passer au four sur le grill pendant 5 minutes pour les ajouter dans la soupe au moment de manger.
* Une salade de pousse d'épinards, avec une vinaigrette au vinaigre de cidre et huile de colza se marie très bien avec !

En dessert, il est possible de réaliser un cidre (doux) chaud épicé à la cannelle, qu'on boira au coin du feu, enroulé dans une couverture et qu'on accompagnera de miel et de pain d'épices ou encore d'une part de tarte aux noix.

Bel Automne à tous !