vendredi 30 octobre 2015

Lieux « hantés » en France et ailleurs

Depuis les plus anciennes superstitions, la hantise ou possession des lieux est une de celles qui effraie le plus. Manifestations surnaturelles, bruits inhabituels, sensations désagréables, autant de signes qui nous informent que quelque chose se passe. Reste à savoir, si il s'agit là d'un phénomène explicable rationnellement ou si un « esprit frappeur » s'est immiscé dans votre maison.. Pour cela, plusieurs solutions que nous évoquerons dans un futur proche lors de l'article sur la reconnaissance et protection des entités malveillantes. Mais en attendant, je vous propose de partir en voyage, pour un tour du monde des lieux de hantises les plus connus de ces dernières années...

Europe


- Les catacombes de Paris, France : Connues également sous le nom « d'empire de la mort » sont en réalité un réseau de galeries qui courent sur près de 300 kilomètres sous la ville. Datant de l'époque des Romains et destinées à l'extraction du calcaire, elles furent employées d'une toute autre manière à la fin du 18ème siècle. A l'époque, et suite à de nombreuses épidémies, les cimetières parisiennes connaissent une véritable crise de surpopulation. Les corps s'ensevelissent les uns sur les autres et le cercle vicieux des maladies, enrichit par les particules émanant des tas de cadavres, ne fait que se renforcer. C'est donc en 1785 qu'il est décidé de les transférer vers les catacombes, jusqu'à ce que près de sept millions de corps soit quatre générations de morts, y soit enterrés. 

Aujourd'hui, ce lieu est considéré comme l'un des plus porteur d'esprits en colère au monde. Il a inspiré de nombreux films d'horreurs, de nombreux titres de la littérature ou autres légendes et les témoignages de personnes ayant vécu des événements affreux au cœur de celles ci sont nombreux. Rien ne permet d'affirmer si les dires sont vrais ou non, si les ombres se promènent réellement le long des dédales, ou si l'oubli attend ceux qui osent s'aventurer trop loin, mais devant une destinée aussi violente et dégradante, après avoir été entreposées dans la rue, puis démantelées et empilées dans les sous-sol de la ville de façon anonyme, il pourrait être compréhensible que quelques unes de ces 7 millions de personnes soient un peu en colère..

Catacombes de Paris, provenant de mes archives personnelles

- La maison aux visages de Bélmez, Espagne : Au début des années 1970, une petite maison du village de Bélmez devient le théatre de phénomènes inexpliqués : des visages humains se dessinent et changent spontanément sur les murs et le sol de la cuisine. La famille ayant tout d'abord pris peur, décida de détruire l'emplacement des premiers dessins afin de les effacer et de rebâtir une partie des murs. Cela de suffit néanmoins pas puisque quelques années plus tard, les apparitions recommencèrent. Des prélèvements furent envoyés à des instituts de recherches, qui décrétèrent ne trouver aucune trace de peinture ou d'un quelconque produit colorant. L'affaire ayant pris des proportions énormes, il fut question de voix qui auraient par la suite rejoints les dessins, ou encore de silhouettes fantomatiques.. Personne ne pu jamais élucider le mystère qui selon certaines sources s’éteint suite au décès de Maria Pereira, en février 2004 alors que selon certaines, il persista.. 



- Le presbytère de Borley, Angleterre : Retrouvez l'histoire de ce lieu dans le précédent article ICI

Pour aller plus loin dans les lieux réputés pour être empreints du paranormal : La maison qui saigne de Saint Quentin (FR), la maison de Landru (FR), le chateau de Brissac-Quincé (FR), l'Abbaye de Mortemer (FR), le chateau de Fougeret (FR) ou encore la forêt de Brocéliande (FR), the White Tower (Angleterre), la dame en noir des tours de Cracovie (Pologne), the Borthwick Castel (Ecosse), La grotte de Davelis (Grèce)

 Amérique du Nord et Amérique du Sud


- La maison d'Amytiville, Long-Island, Etats-Unis : Le premier événement dramatique apparut dans cette bâtisse arriva aux alentours de l'automne 1974 lorsque la police reçut plusieurs appels téléphoniques provenant du village et les informant que plusieurs coups de feu avait été tiré dans cette maison. A leur arrivée sur les lieux, la découverte macabre fut six corps, tués dans leurs lits, toute la famille avait été décimé par le fils aîné, Ronald, qui implorait qu'on le croit, affirmant qu'il était devenu fou car un esprit démoniaque avait pris possession de lui. Lorsque dix ans plus tard, la famille Lutz emménagea dans la maison, les manifestations horrifiques commencèrent, le chien de la famille tentait constamment de s'enfuir, une odeur nauséabonde se répandait régulièrement, des traces noires apparurent sur les murs, des pas dans la cours, des cauchemars, des bruits... Ils décidèrent de quitter la maison en 1976. C'est quelques temps plus tard qu'il fut découvert que le mari avait d'importants problèmes financiers et auraient pu si ça n'est tout mettre en oeuvre, au moins exagérer un peu les effets, dans l'espoir d'attirer à eux l'attention et l'argent...



- La plantation Myrtles, Louisiane, Etats-Unis : Il est très difficile vis à vis de ce lieu de faire une séparation entre légendes et hantises réelles. En effet, la légende veut qu'une des esclaves d'un riche couple, après s'être faite torturée pour manquement à son travail, a souhaité les empoisonner lors d'un repas. Ses collègues s'en étant rendu compte et la soupçonnant de sorcellerie l'avaient alors pendue dans une forêt voisine. Depuis, son fantôme viendrait hanter les lieux. Néanmoins de nombreux éléments viennent appuyer le fait que cette théorie serait difficilement plausible. Pourtant, la maison est depuis toujours le théâtre d’événements déroutants : beaucoup de maladies mortelles et de familles décimées, des apparitions fantomatiques, des empreintes sur les miroirs, des bruits de pas, des portes qui s'ouvrent toutes seules ou encore le piano qui selon plusieurs propriétaires auraient parfois tendance à jouer des notes, la nuit lorsque tout le monde est couché.. Dans une région connue pour être le berceau de nombreuses croyances et formes de magie et occultisme, cette maison aurait elle, était construite sur les ruines d'un ancien cimetière indien, expliquant ainsi la charge spirituelle pesant encore aujourd'hui entre ses murs..

Le présumé fantôme de la jeune esclave

Pour aller plus loin dans les lieux réputés pour être empreints du paranormal : la prison d'Alcatraz (San Fransisco), le Queen Mary (californie), La maison des Lalaurie (Nouvelle-Orléans), le Banff Spring Hotel (Canada), La maison des rires (Chili)

Asie


- Le temple de Nang Naak, Bangkok, Thaïlande : Nang Naak, de son vrai nom Mae Naak était une jeune mariée. Elle tomba amoureuse d'un jeune homme dont la famille était plus pauvre et d'un rang social inférieur au sien. L'annonce de leur mariage déchaîna pour cette raison la colère de son père, qui fini toutefois par l'accepter. Peu de temps après leur mariage, le Mari de Mae fut appelé au front, il laissa donc une épouse désespérée, seule et enceinte pour partir en guerre au Cambodge. La tragédie veut que le couple ne se retrouva jamais car elle et l'enfant moururent lors de l'accouchement. Dans la culture Thaïlandaise, les esprits de personnes mortes jeunes sont les plus déterminés et les plus puissants. C'est ainsi que lorsque le jeune homme rentra chez lui, il aurait trouvé sa femme, dans un état vaporeux, l'attendant patiemment, leur fils dans les bras. Souhaitant continuer à vivre leur vie de famille, elle aurait tout fait pour conserver sa place de maîtresse de maison, ne prenant conscience que plus tard, qu'elle ne faisait plus partie du monde des vivants. L'esprit devint alors de plus en plus menaçant, s'en prenant selon la légende à de jeunes couples mariés et les obligeant à se suicider ensemble, pour ne jamais être séparés. Plus tard, un temple fini par lui être dévoué, présent offert afin de calmer son âme.


Pour aller plus loin dans les lieux réputés pour être empreints du paranormal : les fantômes de l'Himalaya (Népal), les plages de Singapour, les « fantômes affamés » (Chine), l'école hantée (Inde), le puit du chateau de Himeji (Japon)

Afrique

- Les esprits aquatiques du fleuve Congo, République du Congo : La spiritualité de ce pays porte une importance capitale aux esprits et entités. Ils sont considérés comme partageant en tous temps le quotidien des vivants, et sont donc régulièrement sollicités pour leurs conseils, leur sagesse.. Il existe d'autre part, une sorte de hiérarchie en leur sein, constituées de deux étapes. Les esprits jeunes, les morts dont les proches parents sont encore en deuil, dont le souvenir persistent sont appelés les « Nkuyu » et lorsque l'entourage de ceux-ci dépasse cette étape douloureuse, ils sont alors libres de passer "de l'autre côté" ou de devenir des « bisimbi » (pluriel de « simbi » ). Ces esprits vivent la majorité du temps dans de grandes étendues de nature sauvage et notamment près voire dans les fleuves, se servant de l'énergie de l'eau pour perdurer. Ils sont célèbres pour se nourrir de l'énergie humaine lorsqu'ils sont en présences de vivants et de pouvoir prendre possession de leur corps, rarement de façon bienveillante.

L'écrivan Congolais Kavuna Simon écrit au début des années 1900 à leur sujet : 

« Ils ont véritablement un énorme pouvoir et une grande autorité, car leur pouvoir est révélé par la force dont ils font preuve dans l'eau et dans les ravins. Ils savent soulever des vents puissants et déclencher des tornades, de sorte de que le corps de gens soit saisi de peur et de tremblements. Ils brisent le courage des personnes, les affaiblissent, les rendent impuissantes, molles et pétrifiées de peur, creuses et fiévreuses ; elles sont assommées et rampent de terreur. C'est ainsi que les bisimbi montrent leur force : s'ils voient venir quelqu'un puiser de l'eau du bassin où ils habitent, ils remontent à la surface et la couvrent d'écume et de bouillonnements, en tournant et en se contorsionnant. Ainsi, la personne venue puiser de l'eau est saisie d'épouvante en voyant l'eau bouillonner dans le bassins. Prise de vertige, elle pourrait tomber dans l'eau. Si elle n'appelle pas au secours les habitants du village, ceux-ci pourraient la retrouver morte. »


Pour aller plus loin dans les lieux réputés pour être empreints du paranormal : le château de bonne espérance (Afrique du Sud), le salon de Queenstown (Afrique du Sud), le parlement de Lilongwe (Malawi), la momie de Louqsor (Egypte), le lycée de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire), le centre commercial Morocco Mall (Maroc)