mercredi 7 juin 2017

« You don't have to love your body »

« Vous n'êtes pas obligés d'aimer votre corps »

Pour retrouver l'article original c'est ici →

Illustration de l'article d'origine

I - Un constat troublant

C'est surprenant non ? Dans un ère actuelle où on lutte contre les discriminations, contre le "bodyshaming" (fait d'humilier quelqu'un pour son corps, peu importe la raison) et pour l'amour de soi, lire ce genre de titre, à première vue fait un drôle d'effet.

Cet article, originellement publié sur le site theestablishment.co il y a quelques temps est écrit par Ijeoma Oluo, écrivaine et oratrice. Il m'a tout d'abord rendu curieuse, puis, en me forçant à prendre un recul dont nous manquons cruellement, m'a fait beaucoup de bien.

J'ai donc décidé de me lancer dans une transmission et interprétation libre (et en français) sur le blog, afin de partager ce message qu'est "hey mesdames, relativisez!".

jeudi 11 mai 2017

Tout ce qu'il faut savoir sur.. l'Aigue-Marine

Groupe minéral : Silicates

Famille : Béryl

Formule chimique : Be3Al2Si6O18 (béryllium, aluminium, silicium, oxygène)

Dureté : 7,5 à 8

Gisements principaux : Brésil, Pakistan, France

Découverte : Par les conquistador, au cours du XVIème siècle, lors de la conquête espagnole de l'Amérique du Sud.

vendredi 28 avril 2017

Talk with the Rainbow - I

Lors de ce nouveau rendez-vous mensuel sur le blog, je vous parlerai des choses, dans les domaines habituels du bien-être, du naturel ou de l'ésotérique, qui m'ont interpellées, que j'ai apprécié, que j'ai aimé découvrir et surtout, que j'ai envie de transmettre...

Un moment de partage chaque troisième lundi du mois, un « Talk » with the Rainbow, car maintenant depuis le temps que vous vivez un peu avec moi dans la Maison de l'Arc-en-Ciel, pourquoi ne pas engager la conversation avec lui, vous aussi ?..


Shooter Jennings - She talks to Rainbows (cover d'une chanson originale des Ramones)

mercredi 12 avril 2017

La légende Grecque du cycle des saisons..

Enlèvement de Perséphone par Pluton, Pierre Brébiette, 17ème siècle.
«           Il fut un temps où Déméter, Déesse de la nature, chérissait sa fille unique : Perséphone. On parlait alors d'une douce enfant, belle comme un bouton de rose sur le point d'éclore, éclatante comme les couleurs de milliers de fleurs, d'une bonté sans fin mais surtout aimante, envers sa mère et envers la terre. Quand vint l'adolescence de la jeune fille, elle devint plus proche que jamais de sa chère mère, celles-ci passaient des heures à flâner dans les prairies, Perséphone écoutait avec attention les enseignements de sa maman, apprenait le respect pour chaque être vivant peuplant notre petite planète. Cet amour et cette complicité rendaient les terres plus fortes et abondantes